Juanitos Biographie

Tous débuts à Chambéry en 1991 suite à la rencontre de Juan, Chang, Lester des Vindicators, The Blob des Slow Slushy Boys. Le groupe suit la mouvance punk des groupes garage de l’époque mais en y rajoutant une touche extrêmement originale surtout par la grande influence de la mythique double compilation de Crypt Records, Jungle Exotica. Les Juanitos sont alors lun des tous premiers combos en France à explorer cette face exotique du rocknroll de série B.

Côté scène : De 1991 à 1993. De nombreux concerts incandescents sont donnés avec un line-up exceptionnel composé entre autres des Juanitas, choristes féminines aux allures de pin ups sexy des 50’s, Lester Mizzi en batteur primitif avec ses seuls tom bass et snare frappés avec des maracas, Pat Calmeron en cellobassiste aux allures de Boris Karloff. C’est en fait après le départ de Lester, en 1995,  que les Juanitos se font connaître sur scène par la France du rock : Juan (chant et orgue), le Blob (surfing guitar), Dave (Groovy Bass), Chang (country guitar) et Jyle Malone (Drums & bongos), c’est la formation Juanitos qui a le plus tourné ; ils partent pour un « Cobra Tour » de 35 dates qui permet aux Juanitos de se faire un nom dans les 5 coins de l’hexagone.

Jusqu’en 2000, les Juanitos étrennent les tournées, les concerts dont tout le monde se rappelle, les gros festivals (Bourges, Trans, Biennale de Turin, etc), se font reconnaître de leur pairs (cités par les Cramps dans les interviews) et jouent avec les futurs stars qui débutaient de l’époque (Dyonisos, Sinsemilia, Louise Attaque), et des stars du rock français confirmées (Négresses Vertes, Mano Negra, Kat Onoma, Les Sheriffs, Parabellum, Sergent Garcia et Charlie Oleg !!!), ou avec des potes (Big Boss Man, Bee Dee Kay & the Rollercoasters, Végomatic, Vibrafingers… ). Chang jette l’éponge en 2002. C’est à ce moment que la scène italienne et Robert « I was a yeye girl » Passera (leur ami DJ King of easy listening) réclame les Juanitos our l’Italie, et que des tournées s’enchaînent dans ce pays : soirées NOTTE VIDAL à Bologne réunissant 3000 aficionados de l’exotica, du nu-latino ou autres breakbeats brésiliens alternatifs, de soirées très hype comme NOBLESSE OBLIGE dans les lieux les plus lounge et fashion de Milan, festivals Beats de Piacenza, de Vérone, gigs dans les boîtes branchées 60’s power en Adriatique jusqu’à Bari. Point d’orgue de cette période faste avec un concert à Bobital Terre Neuvas en 2005 ou les Juanitos jouent devant plus  de 20000 personnes ! Souvernir énorme et qu’il faudra refaire…

Côté discographie : Première expérience studio en 1992 avec la sortie d’un 4 titres 45 tours et du disque SurfinMatador chez Larsen. Un succès immédiat parmi la scène rock française : super classements férarock, chroniques dans la presse spécialisée et même Le Monde ou Libération entre autres. Même accueil pour le 2ème album Do the Cobra (1995), toujours chez Larsen records et le 3ème The crazy vibrations of the Juanitos (1997), chez Spirit of Jungle (Papas Fritas, Sweet Apple Pie). Cette série de disques est cloturée par le 4ème album Exotica (2001) qui voit un nouveau style se définir pour eux. C’est la série Soul & Roots, vol.1(2003) et vol.2 (2004) sortie sur leur actuel label Banana Juice qui font rentrer les Juanitos dans une nouvelle phase de leur longue carrière, naviguant entre acid-jazz & soul exité à coups d’orgue de plus en plus présent, funk déjantée et torride, boogaloo survitaminé, reggae roots singuliers rappelant des Jackie Mittoo ou autres Toots, et toujours cette touche exotique si particulière. Ces 2 galettes ont reçu un accueil exceptionnel aussi bien des fans du début, des nouveaux, que de la presse spécialisée ou non, française ou étrangère ! Nous n’oublierons pas de mentionner la parution de titres des Juanitos sur de très nombreuses compilations : Cosmic Trip, Larsen, Kongpilation, Abus Dangereux, Electric Carnival, et United Rockers sortie en 2006 avec ni plus ni moins que les Juanitos que meme niveau que Dick Dale, les Milkshakes de Billy Childish ou Link Wray !

Côté médias : De nombreux titres des Juanitos sont récupérés pour des génériques sur des radios indés ou sur M6 pour les bandes son de reportages d’émissions populaires comme E=m6 ou Ubik sur Arte. Sur cette même chaîne en 1999 le site web des Juanitos a été pris comme modèle lors d’une émission spéciale concernant le rock et internet sur Trax ! Ariel Wizman (Canal +) a placé des titre des Juanitos dans ses playlists sur Radio Nova. On a pu voir les Juanitos en live sur M6 Rennes, M6 Grenoble et M6 Toulouse. Un reportage de 15 minutes, pour la sortie d’Exotica a été programmé sur France 3 en 2000. Un autre du même type a été diffusé sur la TSR (Télé Suisse Romande) pour la participation au printemps de Bourges 1997.