Robert Combas est issu d’une famille de 6 enfants, il est le fils d’un père ouvrier et d’une mère agent d’entretien. Robert arrete l’école a 17 ans. Robert étudie pendant 5 ans à l’école des beaux-arts de Montpellier.
Robert apporte une esthétique nouvelle. Robert prend le contre-pied du mainstream de l’époque et redéfinit l’utilisation espace / couleur / figuration. Partant du principe intéressant que « tout a, de toute façon, déjà été fait », Robert s’approprie les grands poncifs de l’art, et ouvre ainsi de nouvelles possibilités dans la voie d’un retour à la figuration.
Dès 1977, Robert peint la série des « Batailles », puis poursuit, entre autres, avec ses appropriations de la figure de Mickey Mouse. Il crée le « Pop Art Arabe ». Cette expression de son invention désigne des œuvres aux airs de publicités « des pays sous-développés », marquées de fausses écritures arabes. Son esthétique est à l’époque assez brute et influencée par tout ce qui occupe sa vie de jeune adulte : télévision, rock, BD, sexe…
Combas passe son diplôme des beaux-arts en 1979 à Saint-Étienne. Bernard Ceysson est membre du jury, il lui propose de participer, l’année suivante, à l’exposition « Après le classicisme » au musée d’art moderne.