Spécial Yodel et autres yalalaoutis

Autant le dire tout de suite, j’ai été bercé au yodel pendant les longues heures de tournées de concerts avec les Juanitos. Je me rappellerai surtout d’un championnat du monde de Yodel, mis en K7 par un certain Mysterious Asthmatic Avenger de Radio Béton à Tours. Pour ceux qui n’y connaissent rien, le yodel (en réalité, orthographié jodel, jodle, ou yodl) est une technique de chant consistant à passer rapidement de la voix de corps à la voix de tête. La technique a probablement été développée dans les Alpes suisses comme une méthode de communication dans les montagnes, avant de s’intégrer au folklore. Elle est apparentée, voire synonyme de la « tyrolienne », et se retrouve tant en Allemagne qu’en Autriche.
franzllang
Franzl Lang : le champion du monde toutes catégories :

Et son équivalent belge Bobbejaan Schoepen et son Cannonball Yodel, écoutez bien à la fin il chante français le Bobbe :

Le célèbre rival américain Kerry Christensen, capable de reprendre des standards de musique classique en yodel (attention la vidéo dure 10 minutes ! Mais récompense à la fin pusque Kerry est aussi spécialiste en “Mouth Trumpet” c’est à dire imitation d’une trompette avec la bouche… ça vaut le détour !) :

Elvis yodelait aussi, mais sans trop de conviction, peut être pour garder son érotisme naturel :

La preuve qu’on peut rester très sexy avec cette chanteuse Suisse et son art maitrisé du “kookoo yodeling” :

Encore une preuve, et le public aime ça  :

Meme à la Nouvelle star version US on yodèle, sinon régalez vous avec cette jeune yodeleuse :

Enfin du Yodl haut de gamme avec Louis Armstrong et surtout Johnny Cash pour un Blue Yodel :

Terminons pour nous nettoyer les oreilles avec un titre de 1928 avec les Arizona Sisters :

Morale de l’histoire : “Si tu te sens un peu seul, écoute du Yodel”

Et pour apprendre le Yodl en 10 leçons : allez voir le site Yodel of Course

La Nuit de l’Espagne à Lyon avec Buika et surtout Ojos de Brujo!

La Nuit de l’Espagne… une super soirée hier à l’Auditorium de Lyon, au pied de la Pardieu ! En tant qu’espagnol frenchy musicien, je me devais d’être présent pour cette occasion unique en son genre dans la capitale Rhonalpine. Autant le dire tout de suite sans y aller par ‘4 caminos’, j’ai pris une claque avec Ojos de Brujo ! Cette formation, c’est de la TUERIE ! Trompette et sax joués par des blacks (ploitation) surdoués, bassiste énorme, chanteuse ultra charismatique et ensorceleuse, choristes gitanes “del barrio” danseuses et déjantées, un MC hip hop ultra technique et speedé au drum and bass, bongos, congas et tutti quanti, plus 2 guitaristes de Rumba Catalana pour rappeler en permanence au spectateur qu’Ojos de Brujo sont de Barcelona et le revendiquent !

Pour le reste du festival, on a vu une Buika en chanteuse de jazz lyrique aux accents afro-flamenco accompagnée par un pianiste black génial et un joueur de cajón à couper le souffle. Une petite formation locale, Calle Alegria, pour accompagner les tapas et sangría du début de soirée. Puis pour clôturer la nuit, 2 formations de Barcelone supplémentaires : Jaleo Real et Black Gandhi. Les 1ers continuèrent de propager le feu dans la petite salle d’accueil après le tsunami incendiaire des Ojos de Brujo, avec des Rumba Catalanas de Camaron et des envolées disco reggae avec un chanteur à la voix de vieux briscard de comptoir barcelonais… Les Black Gandhi eux m’ont surpris agréablement avec leur Reggae Roots très bien chanté et très bien ficelé… et surboosté au moment ou les 2 géniaux cuivres d’Ojos de Brujo sont venu littéralement mettre à mort le Taureau qui n’en demandait pas tant !

Bref, la nuit de l’Espagne, c’est quand vous voulez ! Les organisteurs, pensez à Limbo deluxe la prochaine fois !

Nuit de l'Espagne

Nuit de l'Espagne

Qué Vivan los Mariachis !

Un billet spécial Mariachis pour célébrer ce magnifique soleil qui brille dehors et l’arrivée des beaux jours ! Alors voici un melting pot des chansons de Mariachis que j’adore chanter de temps en temps.

Mariachi et trompette

Mariachi et trompette


Pour commencer la 1ère chanson de Mariachis qu’on a interprété avec les Juanitos ALLA EN EL RANCHO GRANDE, voici la version originale de Jorge Negrete, la MEGA STAR de l’âge d’or du cinéma mexicain :

Ensuite une version de ALMA LLANERA, l’une des chansons latino les plus reprises dans le monde que j’aime bien chanter de temps en temps. Voici donc la version de los Mariachi Camperos dans une bodega en live comme il se doit, je vous laisse apprécier l’incroyable musicalité de ces Mariachis, des cuivres extraordinaires et des violonistes choristes énormes :

Sans oublier de rendre hommage à Johnny Cash et son Ring of Fire, la chanson Mariachi la plus GRINGA :

Bien entendu, un petit clin d’oeil plus “zinzin” avec EL MARIACHI LOCO :

Et pour finir le top des top, CALEXICO avec leurs mariachis… c’est tout simplement fabuleux :

et leur tube CRYSTAL FRONTIER

Bien sur n’oubliez pas d’écouter le titre MARIACHIS 2000 sur le BEST OF JUANITOS :

  

Allez un petit bonus… la plus célèbre des chansons de Mariachis avec une scène de cinéma historique (pour les cinéphiles mexicains) :

Les Mariachis sont chauds !

N’oubliez pas qu’a lieu à Barcelone en Espagne au mois de septembre la SEMANA DE MEXICO avec plein de Mariachis :

Juanito Broders, un excellent groupe de hip hop Galicien !

Découvert en cherchant des vidéos de Tabasco sur You Tube, j’ai été agréablement surpris de trouver ce trio hip hop jéjanté : Juanito Broders qui existe depuis 2003 selon ce que j’ai pu trouver. En tant que Galicien j’ai été sensible surtout aux chansons chantées en Galicien et faisant référence à la culture galicienne : EL CHURRASCO ! Churrasqueando na cidade ! Churrasqueiros ! (en gros ça veut dire les Rotisseurs)…

J’ai aussi appris que ces malades mentaux ont créé une entreprise qui a fait faillite… Ils ont créé une marque de glaces au goût de marijuana !

Les paroles :

Churrasqueando na cidade,alta calidade,
dende chaian non hai quen nos pare,
os irmans xanciño,tremendos picholeiros,
non somos moi guapos pero si moi churrasqueiros.
Asi que neniña vente con nós,
alo ó monte,nos nosos bólidos,
se somos,seis,pois un agachado,
dereito ó merendeiro con cara de malvados.
Primeiro,temos que coller a leña,
modo kung fu,nunha carballeira,
subir ó coche,madeira seca,
facelas brasas,prende-la mecha.
Opis faino fumandolle un peta,
mentres o isra pon a musiqueta,
e uhhhh carnocha ben boa,
calcu pon a mesa,as birras van agora.

O lume vai guai,esta quecendo todo,
teño de meu lado a carne con adobo,
o segredo non e nada novo,
unha boa brasa e que se faga a modo.
Supercociñeiro coma Jackie Chan,
todos tan doentes,fumando a car can,
mentres espera,quen che dera
que o churrasco se fixera como quen fai unha pera.
Pero hai que estar tranquis,a brasa lista e vou poñendo a carne,
costela de porco e criollo de primeira clase,
faise noite,hai que preparase,
unha linterniña e velas por todas partes.
Una party,pra que te fartes,
asi queiman os cartos os Juanitos mami,
escoita como pinga a grasa
na brasa.
E se sobra algo
levalo pra a casa,
asando carne antes de ser mc,
atentas churrasqueiras isto vai pra ti.

[Estribillo]

Churrasco.(x8)

Cu sentado,cara de esfameado,
pratos en alto,chega o primeiro asalto,
galegos tolos,todos e todiños,
imos seguir pero agora co viño.
Un pouco de pan pra acompañalo,
xantar tremendo potente churrasco,
segunda parte,pincho mouruno,
chourizo fresco,save caralludo.
Botar tabasco nunca é un fiasco,
senón chimichurri,tranqui que hai dous frascos,
entre cada petisco tinto con refresco,
pra todo cristo,se non hai viño lisco,
oh,oh,oh,xa ven o churrasco,
oh,oh,oh,xa esta o churrasco.

[Estribillo]

Churrasco.(x8)

Cafes con agua ardente,pra toa gente,
mezclado con fume quedar moi demente,
viva o mundo verde,cheira cando arde,
a mandanga florescente.
Naceu de achante e morre en un instante,
garante que a festa non se prante,
que a xente se escaralle,
ca risa o esmendrelle.
Dos contos porcos e chistes verdes
a miña cabeza xa ta noutra parte.
Empeza o rollo trance,contos escarallantes,
cada un peor e mais denigrante,
historietas bravas,sempre a falar de pavas,
detras do poligono hai festa privada.
Ieee,con licor de cafe,
a churrascada,a festa máis animada,
un instante calqueira
churrascada en primaveira.

[Estribillo]

Churrasco.(x8)

Juanito Broders

Juanito Broders

Tabasco : Hot sauce, Top site


C’est en préparant une petite recette improvisée ce midi : oignons, courgettes, tomates, le tout revenu dans l’huile d’olive, saupoudré de curcuma, curry, cumin, cannelle, sel, poivre, un peu de sucre avec une boite de pois chiches, le tout sur un lit de semoule (une espèce de Couscous végétarien quoi…), et en versant quelques gouttes de tabasco dans cette préparation que je me suis demandé à quoi pouvait ressembler le site de la plus célèbre des sauces piquantes du monde.

tabasco1

J’ai toujours été un grand fan du logo Tabasco (rétro 40’s, 50’s et western tex mex), le site est graphiquement du même accabit avec un petit plus pour les pages consacrées à la musique et la vidéo pour savoir comment est produit le Tabasco