Soul and Roots Vol.2

Téléchargement gratuit ici

01 Hey!
02 Glitter Bomb
03 Welcome to the House of F.U.N.
04 Dynamite Funky Baby
05 La Black Mustang Foursuite
06 Everybody Loves The Party
07 Frankestein in Shangai
08 Super Exotic 60’s Beat
09 Can I Belong To The Tribe
10 She Dance Flamenco
11 Spanish Reggae
12 Black Samba
13 Soul Africa
14 Mondo Wack
15 The Slouk
16 El Rítmo
17 Baroque Boogaloo

Enregistré et publication en 2004. Live dans nos locaux Larsen préférés avec Pierre Alberca pour l’enregistrement.

soul-and-roots-vol-2

Chroniques

h sisters and brothers! Pas besoin d’aller explorer les souterrains des ghettos noirs américains pour trouver l’ultime pépite soul. A Chambéry, en Savoie, la soul 60’s et le garage exotique n’ont plus de mystère pour les Juanitos. A base de fun, de chili con carne et de diabolo menthe, la musique des Juanitos est spontanée, dansante, pour un maximum de groove au croisement de l’easy-listening funky du James Taylor Quartet et de la rage punky des Seeds. Les Juanitos, ce n’est pas trop le genre chœurs millésimés de Pro tools et grattes Ibanez mais plutôt ampli Vox et son dégueulasse. Avec des noms de chansons tels que « Dynamite funky baby », « Super Exotic 60’s beat » ou « La black Mustang poursuite », on se croirait plongé au cœur d’une série B américaine de la fin des années 60 où Starsky et Hutch essayent de draguer ma sorcière bien aimée. Ce deuxième volume de la série « Soul and Roots » est plus abouti que le précédent et ça chauffe de basse fonky et d’orgue Hammond dégoulinant. Le rythm’n’blues, la samba, le rock’n’roll et le reggae sont au rendez-vous dans la bonne humeur et dans un bordel agréable, il faut le dire!
Ces « soulmen » espagnols savoyards, un peu noirs dans l’âme, retournent tout à base de claquements de charleston et de chants dépravés d’humour et d’énergie…vite un volume 3 !!!
Alexis Kacimi – THE FAKE (webzine SUISSE)
Ne cherchez plus le disque idéal pour vos surprises party entre amis ou les pots de départs au bureau. Il s’appelle Soul&Roots vol.2 et c’est la bande-son parfaite dès que l’ambiance monte d’un ton, où les convives ont envie d’aller un plus loin dans la fête. Les Juanitos mettraient le feu à un hospice de vieillards tellement ils ont le feu sacré. Soul africaine, rock’n’roll sauvage, garage débridé, twist enfièvré, rythm’n’blues électrique, surf vénimeux… le groupe revisite, à sa façon mais avec le plus grand respect, chacun des styles qui ont fait danser des générations avec des titres très référencés : “frankenstein in shangaÏ”, “la black mustang poursuite”, “welcome to the house of F.U.N”… pure bombe !
PUNK RAWK – Juillet 2004

Le retour des Juanitos, mais sont ils jamais partis de nos platines ? ? ? Tenant le haut du pavé de l’Exotica français depuis moults, les Juanitos n’ont jamais déçu (moi du moins). Ces gens là vivent sous les latitudes de la planète cool, où tout n’est que brise et noix de coco, vahinées et groove à la Starsky et Hutch, ou plutôt Huggy, encore plus funky et classieu que ses deux acolytes. Kitsch et tropical, lounge et rythmé, léger et décalé, cet album est dans la tradition Juanitos. Les titres parlent d’eux mêmes : Dynamite funky baby / Frankenstein in Shangai / El ritmo / Super exotic 60s Beat…Une façon de créer l’ambiance mieux qu’avec les « parfums d’interieur » et de bronzer malin sous le ciel gris.
Bob Beat Morlock – MELODICK

Les grenoblois de JUANITOS revendiquent des racines puissées dans les années 50/60. Avec “soul & roots, vol 2”, ils revisitent les registres purement funs de la soul et du fresh rock’n’roll… avec le son qui groove et tout et tout. Ambiance séries amerloques assurée, “la black Mustang poursuite” en est le parfait exemple. Un album idéal pour illustrer vos prochaines surprises parties avec classe et groove.
INTRA MUROS (hebdo toulousain)

« Welcome in the house of fun » l’un des 17 titres de ce Vol 2 aurait bien pu donner son nom à cet opus sautillant à souhait ! Nostalgiques des bons vieux sons roots, rock reggae soul, cette galette est pour vous. A mettre entre toutes les paires d’oreilles, vous m’en direz des nouvelles !
AUX ARTS (Magazine culturel de Normandie)

Prolixe (sixième album) et généreux (17 titres), le quatuor de Chambéry donne une suite à son “Soul & roots” paru l’an passé et que vous pouvez télécharger sur leur site pour 3€ seulement ! S’il reste dans une veine à la croisée des années 50 /60 / 70, il délaisse un tant soit peu les rythmes tropicaux et la latino soul de l’opus précédent (pas tout à fait non plus, on se refait pas comme ça !) pour mieux se recentrer sur sa rock’n’roll attitude : groove, orgue, wah-wah, bongos, claps et congas coulent à flot… “Welcome in the house of fun !” A noter que cet enregistrement marque les douzième anniversaire de l’association et dixième du label Banana Juice aux 35 références punchy. A croire qu’ils ne sortent des disques que pour égayer leurs fêtes… et les nôtres !
Bruno Aubin – LONGUEUR D’ONDES

Premièrement, il faut avouer que c’est vraiment hallucinant de voir un groupe manier avec autant de facilités les rythmes les plus complexes à jouer et surtout les faire groover, rythmes issus des musiques blacks bien sûr, là dessus les Juanitos ne cessent de nous surprendre d’album en album et c’est tant mieux ! Deuxio, c’est quand même sidérant de pondre autant de morceaux qui “sonnent” aussi bien que nombre de standards universels et qui ont la point commun de faire bouger le popotin et d’être très singuliers, que ce soit “Frankenstein in Shangai” en tube énorme et inclassifiable de l’album, “Glitter Bomb” en super hit rock, “Super Exotic 60’s Beat” en breakbeat acoustique surf, et tous les funks, sauvages super biens joués comme l’instrumental “Black Mustang Poursuite”, le très bon “Dynamite Funky Baby”, l’excellent hymne “Everybody loves the partys” avec un riff piqué à Herbie Hancock (piqué par Deee Lite en 1989 aussi), le puissant et nonchalant “Welcome in the House of Fun” pour soirées ou l’on trinque, et un “Spanish Reggae” symbole de leur immense talent à pouvoir mélanger des choses inimaginables comme eux seuls savent faire ! Bref les amis, les Juanitos c’est du bonheur en boite de CD. Achetez ce disque et arretez de parler : dansez !
AMAZON.FR

Bigre ! qu’ont-ils donc tous à revêtir la combinaison black pour nous balader à travers les 60’s et le début des 70’s ? De plus en plus de Français se collent aussi à la tâche, les Juanitos le font depuis un moment mais là, s’ils insistent lourdement comme ça, ils vont finir par se prendre des claques. ça devient indécent cette manière de déhancher sa musique de façon lascive et lubrique. Je vous demande de vous arrêter ! Pourquoi les pieds s’emmêlent ? les genoux se déboîtent ? le bassin hoolahopise comme une toupie déséquilibrée ? le torse pendule ? les bras vaguent ? la tête dodeline ? les idées s’embrument ? qu’y a-t-il dans l’air ? c’est quoi cette folie ? tout le monde se met tout nu ! où sommes nous ? que faisons-nous ? serions-nous devenus zinzin ? vite, faites parvenir l’antidote sinon les laboratoires Pfizer vont intenter un procès aux Juanitos pour concurrence déloyale au Viagra ! bon bon, j’y retourne si ça ne vous ennuie pas.
Patrick Foulhoux – XROCK