Soul and Roots

Téléchargement gratuit ici

Track List :

01 Reverend Juan
02 Supernatural
03 Mercy Mercy Baby
04 Sai-k-delic Party
05 Jimmy H. Boogaloo
06 Do The Kangaroo
07 Ooh La La Boogaloo
08 Brasilian Reggae
09 Heartbeat Dub
10 Danger Of The Zomb
11 Hola Hola Bossa Nova
12 Joe Tequila Twist
13 Get Outta My Way
14 Latin Fever
15 Bailando Boogaloo
16 The Smoking Sound
17 Cool Reggae Party
18 Tramp Vs Le Grand Blond
19 Soul Walking

Enregistré en 2003 en live dans nos locaux de répétition Larsen avec The Blob à la guitare, David à la Basse, Jyle à la batterie. Post production avec cuivres (David à la trompette et Reno au Saxophone), Claps et choeurs.

soul-and-roots

Chroniques :

Efficient (6th album) and generous (17 songs), the four Juanitos from France give us here the next step of”Soul and Roots”, released in 2003. Even if they still play some 50’s-60’s-70’s music, the have put a little aside the tropical rhythms and the latino soul from the previous release to refocus a bit more into the rock n roll attitude : groove, organ, wah wah effects, bongos, claps and congas are all here… “welcome in the house of fun” ! This is just amazing to give us so many titles that just rock the house ! What can we say about “Frankenstein in Shangai”, a huge amazing hit, or even “Exotic 60’s beat”, an acoustic surf song, and all the funky, wild and well played songs like “Black Mustang Poursuite”, or “Dynamite Funky Baby” ! So friends, this Juanitos release is just like fun in a box. Buy this cd, stop talking, …… and just move your body !

JUANITOS – SOUL & ROOTS
Réf.”JU123
JUANITOS – SOUL & ROOTS Merde ! Comment ne pas aimer ce groupe ? D’album en album les Juanitos se b o n i f i e n t , s’améliorent, se booglarisent. Des rythmes exotico-tribaux from the jungle des débuts, ils en arrivent aujourd’hui à une soulrhythm’n’blues funky en diable et en jambe (en sexe aussi, mais ce fanzine étant politiquement correct, je ne peux pas l’écrire, désolé). Leur cinquième opus se colle au plus près des charmes sensuellement torrides et affriolants des 60’s et des 70’s. Du coup, on retrouve là-dedans un bazar musical foutraque et jouissif qui ressemblerait à s’y méprendre à un juke-box psychédélique boosté aux acides et dopé à la sueur des dancefloors. Qu’ils passent Chuck Berry à la moulinette “disco” (“Supernatural”), qu’ils funkisent Ray Barretto (“Mercy mercy baby”), qu’ils fassent stomper Jimi Hendrix (“Jimmy H. boogaloo”), qu’ils lorgnent, nouveauté de leur part, vers le ska (“Danger of the zomb”), qu’ils se réapproprient quelques danses universelles (“Ooh la la boogaloo”, “Hola hola bossa nova”, “Joe Tequila twist”, “Soul walking”), qu’ils en inventent de nouvelles (“Do the kangaroo”), qu’ils partouzent à tout va sans s’occuper des conséquences (“Brasilian reggae”), les Juanitos sont avant tout les maîtres de cérémonie d’une vaste party où tout est permis, même les plus iconoclastes des délires rythmiques, et les bougres ne se privent pas de nous y inviter. Surfant sur des tempos primaires et chaloupés, l’orgue de Juan nous entraîne dans une frénésie défoulatoire et jubilatoire qui pourrait bien nous amener au bord de l’épuisement, si ce n’était la durée forcément limitée d’un CD. Tout a une fin… mais rien ne vous empêche d’appuyer sur la touche “replay” jusqu’à ce que vos jambes ne puissent plus vous porter… et encore, zombifiés que vous serez alors, plus rien ne pourra s’opposer à ce que vous dansiez jusqu’à la fin des temps. C’est long ? Oh ! Pas tant que çà en si bonne compagnie…
442ème RUE

Après < Exotica> ( comprenant leurs trois albums précédents en MP3) sorti en 2001, fortement agrémenté de mambo, cha cha, limbo, et on en passe, les JUANITOS nous proposent < Soul& Roots>, leur cinquième album dont le titre annonce la couleur. Pas de doute, c’est la < Black Music> des 60’s et des 70’s qui est revisitée dans cet opus ; au programme 19 titres hallucinants, influencés par le Rythm & Blues, la soul, l’Acid jazz , le Funk,le Roots Reggae, le Dub, sans oublier le Rock’n Roll et la musique latine, influences principales de Juan et ses acolytes. Une heure et des poussières de vibes carrément psychédéliques avec un son très proche de celui de l’époque, qui vous plonge dans un état de transe shamanique pour enflammer les dancefloors.
( NEURONES n° 12/ par les Maskes Feuillus)
Pour avoir une chance d’apprécier le nouvel album (au moins le quatrième non ?) des Juanitos, mieux vaut goûter les mélanges hardis, les cocktails osés et l’humour épicé à la sauce mexicaine. Le groupe de Chambéry a sérieusement mitonné une vingtaine de billevesées soul/groove mixant sans scrupules Jimi Hendrix et la samba (“Jimmy H. Boogaloo”), Chuck Berry et le soul/funk brûlant (“Supernatural”, sur les paroles de “Roll Over Beethoven” !), psychédélisme et groove (“Saï-k-delic Party”), Jamaïque et Brésil (“Brasilian Reggae”), Le Grand Blond et sa chaussure Black, la Santana’s Touch (“Get Outta My Way”) etc…, tout ça bouillonnant évidemment de percussions, de sifflets de carnaval, de rythmiques wah-wah, d’orgue chef de bande et de trépidations en tous genres. La voix suave et distanciée de Juan renforce le côté marrant de l’opération. Une sorte de téléscopage entre les Zorros de Beat-Man et le Royal Beat Conspiracy de “Disco Boy” supervisé par Frank Zappa. Ils ont appellé le Cd Soul & Roots (en français : Rigolo & Secoué).
Gildas/Dig It !